Chapitre 1 : La Méditerranée antique, les empreintes grecques et romaines

Ce chapitre vise à rappeler dans un premier temps que l’Antiquité méditerranéenne est le creuset de l’Europe. On peut pour cela :
– distinguer des temps, des figures et des constructions politiques ayant servi de référence dans les périodes ultérieures ;
– montrer comment Athènes associe régime démocratique et établissement d’un empire maritime ;
– montrer comment Rome développe un empire territorial immense où s’opère un brassage des différents héritages culturels et religieux méditerranéens.

Puis on verra comment des civilisations entrent en contact, nouent des relations et connaissent des conflits dans un espace marqué par les monothéismes juif, chrétien et musulman. On peut mettre en avant:
– l’émergence de grands ensembles de civilisation ;
– les contacts et les heurts entre Chrétienté et Islam ;
– l’hétérogénéité religieuse et politique entre Rome et Byzance et au sein du monde musulman ;
– la persistance de la circulation de biens, d’hommes et d’idées dans cet espace méditerranéen relié à l’Europe du Nord, à l’Asie et l’Afrique.



Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :