Colonisation et nationalisme.

Colonisation et nationalisme.

Les arguments de la  colonisation.

La colonisation est la force expansive d’un peuple,  c’est sa puissance de reproduction, c’est sa dilatation et sa multiplication à  travers l’espace ; c’est la soumission de l’univers ou d’une vaste  partie à sa langue, ses mœurs, à ses idées et à ses lois. Un peuple qui colonise,  c’est un peuple qui jette les assises de sa grandeur future

 Paul Leroy-Beaulieu (1843-1916),

 De la  colonisation chez les peuples modernes, 1874.

 L’infériorité des nègres.

C’est  en vain que quelques philanthropes ont essayé de prouver que l’espèce nègre est  aussi intelligente que l’espèce blanche. Quelques rares exemples ne suffisent point  pour prouver l’existence chez eux de grandes facultés intellectuelles. Un fait  incontestable et qui domine tous les autres, c’est qu’ils ont le cerveau plus  rétréci, plus léger et moins volumineux que celui de l’espèce blanche, et comme  dans toute la série animale, l’intelligence est en raison directe des dimensions du  cerveau, du nombre et de la profondeur des circonvolutions, ce fait suffit pour prouver la  supériorité de l’espèce blanche sur l’espèce noire.

Mais cette supériorité  intellectuelle, qui selon nous ne peut être mise en doute, donne-t-elle aux Blancs le  droit de réduire en esclavage la race inférieure ? Non, mille fois non. Les nègres sont  doués de parole, et par la parole nous pouvons nouer avec eux des relations  intellectuelles et morales, nous pouvons essayer de les élever jusqu’à nous,  certains d’y réussir dans une certaine limite. Du reste, un fait physiologique que  nous ne devons jamais oublier, c’est que leur race est susceptible de se mêler à la  nôtre, signe sensible et frappant de notre commune nature. Leur infériorité  intellectuelle, loin de nous conférer le droit d’abuser de leur faiblesse, nous  impose le devoir de les aider et de les protéger.

 Pierre Larousse (1817-1879), Grand dictionnaire universel  du XIXe siècle, 1866-1876, article nègre

Répondez aux questions suivantes :

1.  Présentez les documents (2 points).

2.  De quelle(s) manière(s) les auteurs justifient-ils la  colonisation ? (3 points).

3.  Quelle(s) autre(s) motivations sont invoquées par les  partisans de la colonisation ? (3 points).

4.  Existe-t-il des résistances à la colonisation ? (5 points).

5.  La colonisation est l’une des manifestations de  l’expansion européenne au XIXe siècle et au début du XX e. Quelles sont les autres  formes que prend cette expansion ? (4 points).

6.  Cette expansion est-elle sans concurrence ? (3 points).

Advertisements