Nouvelles conflictualités

Yves Cuau, «L’ordre du monde ébranlé»

«…L’annexion à peine déguisée du Koweït par l’Irak dépasse de loin la zone du chaudron des fureurs du monde arabe ou le problème des approvisionnements pétroliers de l’Occident. Il s’agit de la première grande crise internationale de l’après-guerre froide. L’onde de choc née dans le Golfe illustre aussi bien la connivence que le désarroi des grands dans un paysage bouleversé. La détente entre Washington et Moscou ne peut masquer l’apparition de dangers d’un nouveau type (…) La fin de la «république impériale» aux États-Unis comme la crise qui ébranle l’URSS laissent beaucoup de champ libre aux superpuissances régionales. L’Allemagne unifiée ou le Japon combattront avec les armes de la paix, celles de leur puissance commerciale et technologique, pour réaliser leurs ambitions. Mais ailleurs ? L’annexion du Koweït annonce un danger majeur de cette fin de siècle : la remise en question de certaines frontières héritées de la dislocation des grands empires.»

L’Express (France), 17 août 1990, pp. 4-5.

Paul-André Comeau, «La guerre de la démesure»

«…D’abord un coup de bluff qui a permis la hausse du prix du pétrole par l’OPEP. Puis, l’invasion du territoire du Koweït par des troupes aguerries par huit ans de combat. Le maître de l’Irak ne recule devant rien pour mieux asseoir son emprise dans la région du Golfe. Il n’y a plus de doute à entretenir : Saddam Hussein a bel et bien décidé de devenir le maître du Golfe. Cet homme est dangereux. Toutes les capitales semblent en convenir, d’où la hâte à réagir à l’invasion du Koweït, d’où la réprobation unanime (…) il faut signaler l’inévitable part de calcul à moyen et long terme dans cette guerre du désert. Saddam Hussein a inévitablement voulu tirer profit de la modification des flux pétroliers qui commence déjà à se manifester. L’Occident et la plupart des pays consommateurs redeviennent de plus en plus tributaires de l’OPEP. Les économies d’énergie ne sont plus à la mode, le dollar est faible : autant de facteurs qui permettent de prévoir une hausse du prix du brut au cours des prochaines années. Saddam Hussein mise sur l’or noir…du Koweït.»

Le Devoir (Québec, Canada), 3 août 1990, p. 6.

Après avoir situé le document dans son contexte, montrez son apport pour la connaissance de la période marquée par de nouvelles conflictualités après les années 1990.

 

Entre la chute du mur de Berlin et la dissolution de l’Union soviétique, l’espace de deux années, la coopération entre George H. Bush et Mikhaïl Gorbatchev allait susciter le rêve d’un « nouvel ordre international ». La formule est utilisée pour la première fois par le président américain dans un discours au Congrès, le 11 septembre 1990. Si cet espoir devait se transformer vite en illusion, il eut néanmoins le temps de déboucher sur une des rares guerres consensuelles entre l’Est et l’Ouest : la guerre du Golfe, riposte à l’occupation du Koweït par l’Irak de Saddam Hussein.

Un conflit régional signe la fin d’un monde bipolaire

• invasion du Koweit par l’Irak, 29 ans après l’indépendance de l’émirat : une crise qui trouve son fondement dans le repli qu’américains et russes seraient en train d’opérer en 1990

• Saddam Hussein : un nouveau symbole pour un monde en quête de nouvelle idéologie ?

La fin de l’ère des gendarmes ?

• une réponse consensuelle de la communauté internationale : la stabilité du nouvel ordre mondial de Bush dépendra de la crédibilité de la riposte de l’ONU

• l’invasion est immédiatement condamnée par l’ONU et entraîne l’intervention d’une force multinationale à prépondérance américaine. Le Koweït fut libéré en février de l’année suivante.

• mise en avant de l’hyperpuissance américaine et revendication du droit pour l’Amérique, garante de la liberté, de diriger le monde : naissance d’un monde unipolaire

Une analyse qui présente des limites cependant

• très vite, on passe de l’unipolaire au multipolaire: en cas de victoire de Saddam Hussein, le monde des « satans régionaux »?

• peur d’un monde devenu très instable : nostalgie de la période antérieure de Guerre Froide ?