L’obsession raciste chez Hitler

L’obsession raciste chez Hitler

 

« La conception du monde raciste reconnaît l’importance de l’humanité dans les éléments originels des races. Elle ne croit pas du tout à l’égalité des races, mais reconnaît dans leur diversité des valeurs supérieures ou inférieures, et se sent obligée par cette prise de conscience à se conformer à la volonté éternelle qui domine cet univers , c’est à dire à favoriser la victoire du plus fort, à désirer la subordination du plus mauvais, du plus faible. Elle rend hommage en principe aux fondements aristocratiques de la nature, et croit que cette loi s’applique au moindre des êtres vivants. Il appartient au plus fort de régner. (…) Seul le débile-né peut considérer ce fait comme cruel. »

 

A.Hitler, Mein Kampf, 1925

 

« Le programme est clair : le voici : élimination totale, séparation complète. Qu’est ce que cela signifie ? Cela signifie non seulement l’élimination des juifs dans l’économie allemande – élimination qu’ils ont méritée par leurs meurtres et par leurs exactions à la guerre et l’assassinat. Cela signifie beaucoup plus !

On ne peut pas s’attendre à ce qu’un allemand vive sous le même toit que des juifs, cette race marquée d’assassins, de criminels, d’ennemis mortels du peuple allemand. Par conséquent le juifs doivent être chassés de nos maisons, de nos quartiers et doivent être logés dans des rues et dans des maisons où ils seront entre eux et auront le moins de contacts possibles avec le allemands. Il faut les stigmatiser et leur enlever le droit de posséder en Allemagne des maisons et des immeubles(…). Une fois qu’il vivra dans un isolement complet, ce peuple de parasites s’appauvrira, car il ne peut ni ne veut travailler lui même. Ils tomberont tous dans la criminalité par suite des dispositions de leur race. Le peuple allemand n’a aucune envie de tolérer sur son territoire des centaines de milliers de criminels qui par le crime non seulement veulent assurer leur existence mais encore exercer la vengeance !

 

Das Schwarze Korps, journal nazi du 24 novembre 1938

 

« Si la finance juive internationale en Europe et hors d’Europe parvenait à jeter encore une fois de plus les peuples du monde dans une guerre mondiale, le résultat ne sera pas la bolchevisation de la terre et donc la victoire du judaïsme, mais l’extermination de la race juive en Europe.3

 

  1. Hitler, Discours au Reichstag, 30 janvier 1938

Questions :

 

Texte 1 :

1)    D’après Hitler, quelle loi régit l’humanité ? Que permet de justifier l’inégalité raciale ?

Texte 2 :

2)    Que doit selon Hilter apporter la résolution de la question juive ? Comment prévoit il ce règlement ?

Texte 3 :

3)    Comment Hitler place-t-il implicitement la geurre au cœur de la doctrine nazie ?