La V° République : institutions et vie politique

Aucune borne chronologique n’est fournie par le sujet, le candidat est donc invité à réfléchir sur une période allant de 1958, date de mise en place de la V° République à nos jours. Le sujet fournit les grands axes de réflexion que devra mener le candidat : présenter les institutions de la V° République fondée par le général De Gaulle et décrire la manière dont celles-ci ont fonctionné jusqu’à nos jours.

En introduction, le candidat peut rappeler le contexte dans lequel est mis en place la V° République.

Une première partie peut être consacrée à l’analyse du fonctionnement institutionnel de la V° République.

La problématique proposée peut être la suivante : quelle république fonde le général De Gaulle ? Comment fonctionne-t-elle après son départ ?

I. La mise en place d’un régime semi-présidentiel

1. Un exécutif fort à deux têtes.

a. Le président de la République : le personnage central de la V° République

b. Un premier ministre qui conduit la politique de la nation

2. Un pouvoir législatif partagé entre deux assemblées

a. Assemblée nationale et Sénat

b. un gouvernement qui reste responsable devant l’Assemblée national : la motion de censure

II. La République gaullienne et l’après-gaullisme

1. les années De Gaulle (1958-1969)

a. L’exercice personnel du pouvoir

b. La montée des contestations

2. L’après-gaullisme et l’alternance politique

a. Les années Pompidou (1969-1974) : entre réforme et conservatisme

b. Valéry Giscard d’Estaing (1974-1981) : la recherche d’un consensus

c. L’alternance : la gauche au pouvoir (1981-1986)

III. Une République en crise ?

1. Cohabitations et problèmes persistants (l’accélération des alternances et cohabitaions)

2. Le choc des élections de 2002 (abstention et poussée de l’extrême droite)

3. Entre hyperprésidence et présidence normale (un premier ministre relégué au second rang sous N. Sarkozy ; les ajustements constitutionnels ; le front national troisième force politique en France ; la volonté affichée d’un retour à une certaine « normalité » présidentielle).

Conclusion :

On peut rappeler en conclusion que la V° république a apporté la stabilité politique en France avec une constitution originale conférant au président un pouvoir très étendu. Mais aujourd’hui le régime est confronté à des difficultés ; certains hommes politiques réclament une VI° République.