Sainte Foy de Conques

En quoi l’exemple de Sainte Foy de Conques est-il révélateur des croyances des hommes du Moyen-Age ?

Document 1 a : principales routes de pèlerinages aux XII-XIIIème siècles
conques-5Document 1 b : guide du pèlerin

« Quatre chemins se réunissent en un seul en Espagne. L’un passe par Montpellier, Toulouse et le col du Somport. Un autre par Notre-Dame du Puy, Sainte-Foy de Conques et Moissac (…) »
« Les Bourguignons et les Teutons qui vont à Saint-Jacques par l’itinéraire du Puy doivent visiter le très saint corps de la bienheureuse sainte Foy, vierge et martyre, dont ’âme très sainte, après que les bourreaux lui eurent tranché la tête sur la montagne de la ville d’Agen, fut emportée au Ciel comme une colombe par des chœurs d’anges (…) Le corps très précieux de la bienheureuse Foy, vierge et martyre, fut enseveli avec honneur par les chrétiens dans la vallée de Conques ; on bâtit au-dessus une superbe basilique dans laquelle pour la gloire de Dieu, jusqu’aujourd’hui la règle de Saint Benoit est observée avec le plus grand soin (…) Les bien-portants et les malades y bénéficient de grâces nombreuses »

Aimery PICAUD « Vème livre du Codex Calixtinus, XIIème siècle »

Document 2 : tympan de l’abbatiale de Sainte Foy de Conques (début XIIème siècle)

conques-1

O peccatores transmutetis nisi mores iudicium durm uobis scitote futurum
« pêcheurs, si vous ne changez pas vos mœurs, sachez que vous connaitrez un jugement redoutable »

Document 3 : l’abbatiale
conques-3
conques-4
Document 4 : extrait de l’Évangile selon saint Mathieu , XXV, 31

« Quand le fils de l’homme viendra entouré de ses anges, il siègera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui. Il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez, les bénis de mon Père, possédez le royaume préparé pour vous ». Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : «Eloignez-vous de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le diable et ses anges »

Document 5 : Bernard d’Angers , Livre des miracles de Sainte FOY, XIème siècle

Il existe une habitude vénérable et antique aussi bien dans les pays d’Auvergne, de Rodez et de Toulouse, que dans les régions avoisinantes : chacun élève à son saint selon ses moyens une statue en or, en argent ou en un autre métal, dans laquelle on enferme soit la tête du saint, soit quelque autre partie vénérable de son corps. Du fait que cette pratique semblait à bon droit superstitieuse aux gens savants, ils pensaient que s’y perpétuait un rite du culte des anciens dieux ou plutôt des démons. Cependant cette image sacrée n’est pas consultée comme une idole aux moyens de sacrifices, mais elle est honorée en souvenir de la vénérable martyre, au nom du Dieu Tout- Puissant. (…) Cela suffit à prouver qu’on doit honorer les images des saints; mais ce qu’il faut dire surtout c’est que leurs statues sont des reliquaires pour les saints corps; le trésor qu’elles portent les rend plus sacrées encore que jadis l’arche d’Alliance. Dans la statue de sainte Foy est conservé son chef (crâne) entier, qui est sûrement une des plus nobles perles de la Jérusalem céleste. Par égard pour ses mérites, la divine bonté opère des prodiges tels que je n’ai rien entendu de semblable à propos d’aucun autre saint de nos temps. Et il est prouvé que jamais ce culte n’a porté personne à retomber dans l’erreur païenne, n’a entravé les miracles ni causé le moindre tort à la religion.

conques7

1) A quoi servait ce guide du pèlerin au XII ème siècle ?
2) Où et pourquoi les hommes de l’époque partaient-ils en pèlerinage; qu’espéraient-ils ?
3) Pourquoi les pèlerins s’arrêtent-ils à Conques ? Que signifie « on y bâtit une basilique où la règle de Saint Benoît est observée »; quel type de clergé va donc être présent à Conques ?
4) Quelle est la forme générale de l’église abbatiale, pourquoi cette forme ? En quel style architectural est-elle réalisée ? Comment cette église est-elle orientée ? Justifiez votre réponse.
5) Dans ce tympan, qui domine la scène ? Que fait-il ? Comment ce tympan est-il organisé (différents niveaux /gauche/droite …) Qui sont les principaux personnages et quelles sont leurs actions ?
6) Quel message semble vouloir être délivré?
7) Où cette statue-reliquaire était-elle placée dans l’église ? Quel élément architectural permet de mieux l’admirer?
8) Quelle pouvait être l’impression des hommes qui la voyaient pour la première fois ?
9) Comment Bernard d’Angers justifie-t-il le culte des reliques, à quoi l’oppose-t-il ?

Publicités