EMC

L’enseignement moral et civique au lycée

Cet enseignement s’adresse à l’élève et à l’apprenti, inscrit au lycée général, technologique et professionnel ou en centre de formation. Un même horaire lui est attribué quelle que soit la série. Il prend également appui sur les différents dispositifs qui organisent la vie des élèves dans les établissements (conseil de la vie lycéenne, heures de vie de classe, comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté). La formation morale et civique est de la responsabilité de toute la communauté éducative en raison des objectifs poursuivis par cet enseignement.

Inscrit dans la continuité de l’enseignement dispensé à l’école primaire et au collège, il embrasse les quatre dimensions de ce que doit être une culture morale et civique : la formation d’une conscience morale, la compréhension du rôle de la règle et du droit, l’exercice du jugement critique, le sens de l’engagement. Les valeurs et les concepts appréhendés dans les années passées doivent être approfondis au lycée.

Au lycée, les élèves deviennent réellement capables de peser leurs responsabilités personnelles et collectives. L’enseignement moral et civique prend en compte cette réalité en veillant à articuler constamment les valeurs, les savoirs et les pratiques. Les jeunes au lycée sont conduits à maîtriser les conditions de l’autonomie de jugement et à acquérir une claire conscience de leur responsabilité morale individuelle et collective. Ils s’inscrivent également dans deux registres de citoyenneté : l’un qui vise à cultiver le sentiment d’appartenance à la communauté des citoyens, l’autre qui développe la volonté de participer à la vie démocratique et peut déjà trouver à s’exercer en milieu scolaire. Nombre d’élèves atteignent l’âge de la majorité au lycée et acquièrent le droit de vote. Il ne faut pas oublier également que le législateur donne deux missions précises à cet enseignement. La loi du 27 octobre 1997, portant réforme du service national, fait obligation à l’éducation nationale d’assurer une éducation à la défense (c’est au cours de la scolarité au lycée qu’a lieu la Journée défense et citoyenneté). Ensuite, en application de la loi du 16 mars 1998, relative à la nationalité, celle-ci doit également assumer la présentation des principes fondamentaux qui régissent la nationalité française.

Le programme propose une progression pédagogique offrant à chaque niveau une logique directrice : « La personne et l’État de droit » et « Égalité et discrimination » en classe de seconde, « Exercer sa citoyenneté dans la République française et l’Union européenne » et « Les enjeux moraux et civiques de la société de l’information » en classe de première, « Pluralisme des croyances et laïcité » et « Biologie, éthique, société et environnement » en classe terminale. Les adaptations nécessaires doivent être faites pour les années du CAP et du BEP qui se font sur deux ans. Ces thèmes offrent toutes les opportunités nécessaires pour permettre aux élèves de réfléchir aux rapports qui existent entre la morale, le droit, la loi, les habitudes sociales, donnant ainsi les moyens de comprendre la spécificité et le rôle de chaque domaine.

Source : BO 12 juin 2015 (extraits)

Classe de seconde

La personne et l’État de droit

1 – L’État de droit et les libertés individuelles et collectives (les institutions de l’État de droit, la place de la loi, la hiérarchie des normes juridiques).

2 – La séparation des pouvoirs.

3 – Le fonctionnement de la justice :

  • la justice pénale (instruction, procès, droits de la défense, exécution des décisions) ;
  • la justice administrative (garantie des citoyens contre les abus de pouvoirs) ;
  • la justice civile.

4 – Les droits et les obligations des lycéens et de la communauté éducative.

Égalité et discrimination

1 – La notion d’égalité avec ses acceptions principales (égalité en droit, égalité des chances, égalité de résultats).

Une analyse historique pour montrer les liens entre la démocratie et la conquête de l’égalité : « nuit du 4 août », abolition de l’esclavage, neutralité de l’État vis-à-vis des religions, droit de vote des femmes, dépénalisation de l’homosexualité… (projet interdisciplinaire souhaitable).

2 – Les inégalités et les discriminations de la vie quotidienne, leur gravité respective au regard des droits des personnes.

Une étude de cas à partir d’extraits de jugements montrant la diversité des expressions discriminatoires, avec l’analyse des solutions apportées.

3 – Les textes juridiques fondamentaux de lutte contre les discriminations (particulièrement la loi du 1er juillet 1972) : raciales, antisémites, religieuses, xénophobes, sexistes, homophobes, etc.

À partir de faits observés dans le lycée ou son environnement social, un débat peut être mené, à la fois :

  • sur la définition de ce qui est discriminatoire ;
  • sur la distinction de ce qui est simplement discriminant de ce qui est discriminatoire ou attentatoire à la dignité humaine ;
  • sur les moyens autres que juridiques de combattre les discriminations

Classe de première

Exercer sa citoyenneté dans la République française et l’Union européenne

1 – L’idée de citoyenneté européenne.
2 – Voter

Citoyenneté, nationalité et souveraineté populaire ; le droit de vote ; les modalités du vote ; éléments de comparaison entre différents régimes démocratiques.

Voter : à qui accorder le droit de vote et pourquoi ? Voter ou ne pas voter ? Le vote est-il un devoir ?

3 – Payer l’impôt

justifications de l’impôt ; les différentes formes de la fiscalité.

Payer l’impôt : organisation de débats portant sur l’impôt et la citoyenneté, l’impôt et la solidarité, l’impôt et l’égalité, l’impôt et l’éthique.

4 – S’engager

La notion de militantisme ; les grandes formes d’engagement politique, syndical, associatif.

S’engager : analyse d’œuvres d’art, de films, de textes littéraires, philosophiques ou historiques sur les problèmes de l’engagement

a – Les partis politiques.

Il convient de remettre en perspective historique les partis politiques français, d’en sou ligner l’extrême diversité (il en existe officiellement 286 en Franc e aujourd’hui) et l’inégalité de leur rôle sur le plan politique (du fait de leur taille, de leur notoriété, du mode de scrutin, du type d’élection…).

b – Les syndicats.

Après avoir rappelé l’évolution du syndicalisme et   des syndicats français, on soulignera leur extrême diversité puis leur rôle dans la vie socio-économique (faible adhésion mais forte capacité de mobilisation) ainsi que leurs motivations pour agir.

5 – Défendre

Organisation et enjeux de la Défense nationale ; l’engagement dans des conflits armés, la sécurité internationale.

Défendre : débat sur l’éthique et les enjeux de conflits avec des acteurs de la Défense nationale par l’intermédiaire des trinômes académiques. Présentation des métiers de la Défense.

a – La nation, sa défense et la sécurité collective.

Trois thématiques sont à privilégier : les menaces potentielles auxquelles la France est exposée ; la France entre guerre et paix ; les moyens de défense.

b – Parcours de citoyenneté et service civique.

On met en évidence les évolutions du parcours de citoyenneté, depuis le service militaire, en passant par la JAPD (aujourd’hui JDC) et le service civique.

c – La notion de « guerre juste ».

Il s’agit de mettre en évidence le paradoxe de la notion mais aussi de le dépasser en montrant la relativité de cette notion

Les enjeux moraux et civiques de la société de l’information

1 – La notion d’identité numérique.

Organisation de débats portant sur les atteintes réelles ou possibles à la liberté et à la dignité de la personne par certains types d’usages du numérique, en privilégiant la question des réseaux sociaux.

2 – Questions éthiques majeures posées par l’usage individuel et collectif du numérique. Quelques principes juridiques encadrant cet usage.

Organisation de débats portant sur les atteintes réelles ou possibles à la liberté et à la dignité de la personne par certains types d’usages du numérique, en privilégiant la question des réseaux sociaux.

3 – Spécificité et rôle des différents médias et éléments de méthode permettant la compréhension critique des informations dont ils sont porteurs et des réactions qu’ils suscitent (commentaires interactifs, blogs, tweets…).

Réalisation d’un dossier relatif à un événement et à son exploitation médiatique

Classe de termianle

Pluralisme des croyances et laïcité

1 – La notion de laïcité.

Ses différentes significations. Ses dimensions historique, politique, philosophique et juridique. Les textes actuellement en vigueur.

Étude pluridisciplinaire des différentes façons de concevoir les relations entre l’État et la pluralité des convictions religieuses, au sein des régimes démocratiques

2 – La diversité des croyances et pratiques religieuses dans la société française contemporaine : dimensions juridiques et enjeux sociaux.

Une étude de cas à partir des conditions d’élaboration de la loi de 2004 et des débats au sein de la commission Stasi. Analyse des arguments qui s’opposent et des principes éthiques et politiques dont ils relèvent.

3 – Exercice des libertés et risques d’emprise sectaire.

À partir de situations observées ou de supports divers (littéraires, philosophiques, historiques, cinématographiques…), un débat peut être mené sur la notion de tolérance et ses significations morales, la distinction entre tolérance et droit, les limites de la tolérance…

Biologie, éthique, société et environnement

1 – La notion de bioéthique. Les problèmes bioéthiques contemporains (la recherche génétique, les OGM, les thérapies géniques…). Le rôle du Haut Conseil des biotechnologies.
2 – Les évolutions de l’éthique médicale. La question du consentement du patient. Le rôle du Comité consultatif national d’éthique (CCNE).

Étude de cas ayant fait l’objet d’un avis ou d’un rapport du CCNE. État du débat médiatique. Explicitation éthique.

3 – La responsabilité environnementale. L’interdépendance humanité-nature. Le principe de précaution : sa réalité juridique, ses applications et ses limites.

Débat argumenté autour du principe de précaution.

Étude de cas et débat argumenté sur une question relevant de l’éthique médicale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s