L’engagement politique et social – Les partis politiques (Ressources ECJS 1ere)

Multipartisme, bipartisme et bipolarisation dans la vie politique française

En France, la diversité des partis politiques qui s’étend de l’extrême gauche jusqu’à l’extrême droite en passant par le centre se compose d’une trentaine partis politiques principaux et de pas moins de 754 mouvements différents. (http://www.france-politique.fr/partis-politiques.htmhttp://www.france-politique.fr/wiki/Cat%C3%A9gorie:Partis_politiques_Ve_R%C3%A9publique ). Cependant, selon la jurisprudence du Conseil Constitutionnel et du Conseil d’État, rappelée par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), « est considérée comme parti politique la personne morale de droit privé qui s’est assigné un but politique :

  • si elle a bénéficié de l’aide publique (art. 8 et 9 de la loi du 11 mars 1988) ou si elle a régulièrement désigné un mandataire financier (art. 11 à 11-7) ;
  • et si elle a déposé des comptes certifiés par deux commissaires aux comptes auprès de la CNCCFP (art. 11-7. »

Selon cette définition, la CNCCFP comptabilisait 221 formations politiques en 2008. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_partis_et_mouvements_politiques_fran%C3%A7ais)

Ces partis sont censés répondre aux convictions des citoyens français. Cependant,  on constate depuis les années 1970 une bipolarisation de la vie politique en France, orientée autour du Parti Socialiste et l’UMP. Historiquement, alors qu’il existait un vrai centre équidistant de la droite et de la gauche, cette bipolarisation s’est traduit par l’union de la gauche et l’alliance de la majorité du centre (à l’exception des radicaux de gauche) avec la droite. Dans le contexte de la guerre froide, le clivage droite-gauche est alors fondé sur la question de l’alliance avec le Parti Communiste Français (PCF) (de Boissieu, Laurent. La bipolarisation de la vie politique française. http://www.france-politique.fr/bipolarisation.htm)

Bipolarisation ne signifie pas bipartisme mais les deux partis dominants qui se distinguent par leur rivalité représentent, l’un la gauche, l’autre la droite, ils sont aussi ceux qui récoltent un nombre de voix nettement plus important que les autres partis aux élections nationales et locales ; l’origine se trouve dans le passé politique de la France, avec un PS dominant toute la gauche après l’alternance de 1981, un UMP dominant la droite depuis 2002. Cette domination est telle qu’en 2007 par exemple, le bipartisme a failli s’installer à la chambre, faute de groupes pour les autres partis : l’UDF (nouveau centre) a tout juste 20 membres ; le PCF est obligé de s’associer aux Verts – alors que c’est pour qu’il ait un groupe que le nombre de membres avait été abaissé de 30 à 20 en 1988)

Certes, ce grand nombre  de partis politiques est le signe d’une grande vitalité de la démocratie. Mais en même temps qu’il multiplie l’offre, ce nombre important de partis politiques ne risque-t-il pas d’accentuer l’indécision des électeurs, ce qui ne va pas sans poser de questions : pourquoi tant de partis? sont ils trop nombreux? pas assez? un parti peut il rivaliser contre les deux grands? Or si le clivage droite-gauche, finalement héritier de la période révolutionnaire, est parvenu jusqu’à aujourd’hui, et si de nouvelles césures sont récemment apparues dans le paysage politique, cela ne relève-t-il pas de la bipolarisation ? Dès lors, le nombre des partis  mènerait nécessairement à un système d’alliances où chacun pourrait porter ses idées, bien plus que d’un système de parti dominant, seul, aux tendances plus ou moins sous entendues.

Etat démocratie en France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s